Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
37 Abonnés
 ↑
JMO-1914 à 1919

Fermer Année 1914

Fermer Année 1915

Fermer Campagne d'Orient

Fermer Comprendre

 ↑
Découvrir

Fermer Présentation

Fermer Carnet Jules GOFFIN

Fermer Ils y sont passé

Fermer Lettres Paul MILHEM

Fermer SISSONNE

Fermer Transport

Fermer Témoignage

 ↑
Mémorial du 45e RI

Les Soldats du 45e RI


A (19)

B (139)

C (100)

D (142)

E (16)

F (44)

G (70)

H (28)

► I (0)

J (14)

K (1)

L (124)

M (70)

N (15)

O (9)

P (75)

Q (1)

R (42)

S (38)

T (33)

► U (0)

V (34)

W (10)

► X (0)

Y (1)

► Z (0)


Rechercher





 ↑
Historique du 45e RI
 ↑
Amicale 45e RI
 ↑
Nous Ecrire
 ↑
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER

 ↑
Twitter
 ↑
Le 45e RI en 14-18 - Abdication de CONSTANTIN

L'ABDICATION DU ROI CONSTANTIN

 

La lecture des journaux saloniciens n'arrive pas à nous secouer. Elle est pourtant d'un intérêt assez vif puisqu'elle nous enseigne les changements profonds qui viennent de se produire en Grèce, changements d'une importance primordiale qui conditionnent la sécurité de toute l'Armée d'Orient.

Le roi Constantin n'avait évidemment pas vu sans un profond ressentiment le Mouvement National de Salonique se développer depuis septembre 1916 avec l'appui affirmé des Alliés et il avait réagi à sa manière.

Le guet-apens de l'Achilléion à Athènes, le refus de libérer les réservistes grecs mobilisés, la dissimulation du matériel de guerre pouvant être employé contre nous, la formation officiellement tolérée de bandes de brigands sur nos arrières immédiats, tout prouvait un état d'esprit ou un état des choses constituant une menace permanente pour nous.

Débarqué à Salonique le 6 juin 1917, le Haut Commissaire Jonnart, représentant des puissances alliées, se rendait à Athènes le 10. Il informait le gouvernement grec de la volonté de ces commettants d'assurer à tout prix la sécurité des armées de Macédoine.

Des troupes françaises occupaient le canal de Corinthe. Une division embossée devant le Pirée braquait sur Athènes l'artillerie de ses navires.

Le lendemain 11 juin 1917 le roi Constantin payait de son abdication les trop longs mois de mauvaise volonté et de trahison larvée que nous lui avions toléré jusque là.

Le Mouvement National triomphait. Venizélos rentré à Athènes prenait le pouvoir et dirigé désormais une Grèce qui, en devenant notre alliée, allait garantir notre liberté de manœuvre et accroître, par l'appoint de troupes nouvelles, la force e l'Armée d'Orient.


Date de création : 19/01/2013 @ 15:16
Dernière modification : 14/12/2013 @ 20:16
Catégorie : Le 45e RI en 14-18
Page lue 875 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^