Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
38 Abonnés
 ↑
JMO-1914 à 1919

Fermer Année 1914

Fermer Année 1915

Fermer Campagne d'Orient

Fermer Comprendre

 ↑
Découvrir

Fermer Présentation

Fermer Carnet Jules GOFFIN

Fermer Ils y sont passé

Fermer Lettres Paul MILHEM

Fermer SISSONNE

Fermer Transport

Fermer Témoignage

 ↑
Mémorial du 45e RI

Les Soldats du 45e RI


A (19)

B (139)

C (100)

D (142)

E (16)

F (44)

G (70)

H (28)

► I (0)

J (14)

K (1)

L (124)

M (70)

N (15)

O (9)

P (75)

Q (1)

R (42)

S (38)

T (33)

► U (0)

V (34)

W (10)

► X (0)

Y (1)

► Z (0)


Rechercher





 ↑
Historique du 45e RI
 ↑
Amicale 45e RI
 ↑
Nous Ecrire
 ↑
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER

 ↑
Twitter
 ↑
Le 45e RI en 14-18 - Les Serbes à Salonique

L’ARMÉE SERBE A SALONIQUE -

Tandis que les jours d'Avril coulent pour nous leur banalité quotidienne, il se passe à quelques kilomètres, au sud de Salonique, un événement de première grandeur qui va modifier du tout au tout l'existence du corps expéditionnaire d'Orient et qui va lui permettre une autre activité que la construction de lignes de défense et d'abris.

Le 10 avril 1916 commençait à Mikra le débarquement de la division de la Morava, la première division de l'armée serbe reconstituée.

Nous n'avions pas revu de Serbes depuis les mois tragiques de Novembre et de Décembre 1915. Sans doute, nous savions quelles avaient été pour eux les horreurs de la retraite vers l'Albanie et celles, pires peut-être, des premiers temps du séjour à Corfou où ils avaient pu se réfugier. Nous savions que leur armée avait perdu la moitié de son effectif par suite de misère et de maladie. Nous savions aussi que des soins vigilants de toutes sortes avaient pu sauver 150.000 de nos camarades , qui se reformaient à Corfou ou à Bizerte.

Mais nous ne pensions pas les retrouver aussi vite.

Et pourtant, ils sont là !

Après la division de la Morava, c'est celle du Vardar qui débarque, puis celles de la Choumadia, du Timok, de la Drina et du Danube.

En bref, c'est le nombre des combattants de l'armée sarrail qui est doublé.

Salonique ne tarde pas à voir cette troupe nouvelle prendre contact avec ses anciens occupants.

Partout on rencontre de beaux soldats au visage énergique, intelligent, habillés de neuf des pieds à la tête. Ils ont l'air solide d'hommes robustes et de combattants aguerris. Ils inspirent confiance à tous les points de vue.

Leur nombre nous fait penser qu'un rôle nouveau va sans doute nous échoir et qu'une reprise de l'offensive ne doit pas être exclue de nos prévisions les plus proches.

On peut y aller: on se sent prêts, forts, et pleins d'un espoir immense.

 


Date de création : 19/01/2013 @ 15:02
Dernière modification : 03/12/2013 @ 18:30
Catégorie : Le 45e RI en 14-18
Page lue 1039 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^