Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
36 Abonnés
 ↑
JMO-1914 à 1919

Fermer Année 1914

Fermer Année 1915

Fermer Campagne d'Orient

Fermer Comprendre

 ↑
Découvrir

Fermer Présentation

Fermer Carnet Jules GOFFIN

Fermer Ils y sont passé

Fermer Lettres Paul MILHEM

Fermer SISSONNE

Fermer Transport

Fermer Témoignage

 ↑
Mémorial du 45e RI

Les Soldats du 45e RI


A (19)

B (139)

C (100)

D (142)

E (16)

F (44)

G (70)

H (28)

► I (0)

J (14)

K (1)

L (124)

M (70)

N (15)

O (9)

P (75)

Q (1)

R (42)

S (38)

T (33)

► U (0)

V (34)

W (10)

► X (0)

Y (1)

► Z (0)


Rechercher





 ↑
Historique du 45e RI
 ↑
Amicale 45e RI
 ↑
Nous Ecrire
 ↑
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER

 ↑
Twitter
 ↑
Année 1914 - 16 août

Reconstitution de la 8e Brigade
Journée du 16 août 1914

Article réalisé par: Vincent Scarniet

Situation le 15 août au soir


Le 1er Corps d’Armée (CA) est arrivé juste à temps pour renforcer le 148e  RI en mission de couverture sur la Meuse et  contrer l’attaque allemande auquel celui-ci doit faire face dans le secteur Houx-Anseremme.  Le 33e RI et le III/148 RI subirent de lourdes pertes dans la matinée du 15 août. Il incombera à la 2e DI et plus particulièrement au 8e RI et au 73e RI de reconquérir la ville avec cette fois l’appui de l’artillerie et du 6e Chasseurs.

A quelques kilomètres au Sud, le Corps de Cavalerie(CC) Sordet, harassé par une vaine chevauchée dans les Ardennes belges, franchit au son de la canonnade de Dinant la Meuse à Hastière sans intervenir.

Il rejoint la région de Florennes-Mettet et met dans la nuit du 15 au 16 le Groupe cycliste et la 13e Brigade (Bde) de Dragons de la 1 DC à la disposition du 1er CA pour surveiller les ponts de la Meuse entre Bouvignes et Namur.
Ayant assuré la couverture du repli du CC, l’EM de la 8e Bde et le 45e RI stationnent pour la nuit à Hastière. Le même jour, ils sont également mis à la disposition du 1er CA.
Le passage de la Meuse par le CC correspond également au changement de dépendance hiérarchique de celui-ci. Il cesse d’être sous le commandement direct du GQG pour passer à 19 heures aux ordres de la Ve Armée.

Qu’advint-il du 45e RI et de la 8e Bde ?


Les relations de subordination de la 8eBde et partant ses missions entrent à partir de ce moment dans une période de 24 heures assez confuse.

Mangin écrira avoir vu le 15 le Général d’Esperey qui devient son chef. « Le 16 au matin, continue-t-il, je suis mis à la disposition du Général Sordet, puis du Général d’Esperey qui me confie la défense du secteur de Dinant-Hastières….A midi, on m’envoie dans le Nord, en liaison avec Namur où je dois enfin reformer ma brigade ».

Le JMO de la 8e Bde ne retient que le passage aux ordres du 1er CA et le mouvement vers le  Nord ( BIOUL et alentours) où la 8e Bde se reforme en fin de journée avec le 148e RI, augmenté du 4e Groupe/41 RAC et d’un escadron du 6e Chasseurs.

Quant au JMO du 45e RI, il corrobore la version plus complète d’une défense préalable de la Meuse entre Hastière et Anseremme, suivie d’un passage aux ordres du CC Sordet dès 11heures du matin avec embarquement ultérieur  à destination de Lesves où il doit rejoindre celui-ci. En cours de route, changement de programme et d’itinéraire pour débarquer à Bioul et Warnant vers 20 heures.
Au niveau de la troupe, le Caporal Delamarre en gardera le souvenir suivant :
« Nous avons passé une bonne nuit bien tranquille ; nous avons rassemblement vers 7 heures, et à 8h,1/2 nous montons dans nos cantonnements jusqu’à 12h1/2 ; nous partons un peu plus loin prendre les autobus qui nous ramènent à Warnant après avoir fait boucle par St Gérard. Cigares et cigarettes en route. Nous arrivons à 8 heures, nous couchons dans une étable à chèvres, nous au-dessus. »
16_08_14_Itineraire_45eRI.jpg
 
Itinéraire du 45e RI

Pour essayer d’y voir un peu plus clair


La consultation des JMO de toutes les unités présentes nous en apprend un peu plus sur le déroulement de cette journée du 16 août

Le 16 août à 7 heures, le Général Sordet reçoit une nouvelle mission : « tout en couvrant la gauche du 1er CA, doit être en mesure de retarder le mouvement de colonnes ennemies cherchant à franchir la Sambre entre Maubeuge et Namur ».
Celui-ci demande aussitôt que le 45e RI lui soit renvoyé à sa disposition dans la soirée. Des ordres sont donnés en ce sens à 10h 15 par le 1er CA tout en spécifiant que le ralliement ne sera effectif qu’après relève du 45e RI par des éléments de la 1ère DI.

Cette division n’a pas encore achevé son mouvement vers ses positions prescrites le 14. En outre,  ses éléments déjà présents sont engagés soit en renfort de la 2 DI entre Anseremme et Dinant soit assurent les débouchés Ouest de Dinant en direction d’Anthée. Quant à la 2e DI, elle se réorganise, comptant ses morts et blessés de la veille. Le 110e RI (4e Bde du Colonel Pétain) est le seul régiment à ne pas avoir été engagé la veille mais se trouve dans la région de Bioul-Haut-le-Wastia.

En réalité, le détachement Mangin a déjà quitté Hastière quand la 1ere DI reprend physiquement la mission :  «  suite du départ du détachement du Général Mangin (8e Bde) la défense de la Meuse sur le front Hastière (inclus) Anseremme(exclus) incombe à la 1ere DI. Un détachement placé aux ordres du Commandant  Charpy du 43e est chargé de remplir cette mission. »

Alors que le départ du 45e RI s’échelonne entre 14 et 16 heures, ce n’est qu’à 15h30 que le Commandant Charpy du 1er Btn  recevra à Gerin directement ( l’EM de la 1ere Bde et le 127e RI étant en mouvement vers Haut-le-Wastia) l’ordre de la division de défendre le secteur précité.

Les renseignements arrivant à l’EM du 1er CA  tout au début de l’après-midi du 16 août font état de concentrations de forces ennemies de toutes armes dans la région d’Evrehailles, Bauche, Tricointe et au Nord, semblant vouloir reprendre leur tentative de passage de la Meuse dans la région d’Yvoir. Ce secteur menacé de la Meuse a précisément fait l’objet d’une réorganisation prescrite le 15 au soir au détachement Pétain.
La 4e Bde (réduite au 110e RI, renforcée d’un groupe d’artillerie et d’un demi-escadron )  dispose des troupes du 148e RI en couverture au Nord d’Anhée, y compris le bataillon en réserve à Bioul depuis le 15 août à 3 heures.
Etabli la veille à Bioul conformément aux ordres du 1er CA du 14 août à 21h30 pour défendre le secteur Houx-Profondville, il a reçu l’ordre de gagner Haut-le-Wastia le 16 au petit matin, son secteur ayant été limité de Bouvignes exclus à Yvoir inclus. Il a trouvé sur la Meuse le III/73 RI en défense à Houx et Anhée, le I/148 RI en défense à Yvoir et abords, Dispositif qu’il complète par un btn du 110e RI. à Anhée Il tient en réserve deux btns à Haut-le-Wastia et bénéficie à partir de midi du groupe cycliste de la 1 DC. Le secteur entre Yvoir et Profondville est tenu par le II/148 RI.
A 12h30,  la 11e Bde de Dragons se dirige de Sommière vers  Bioul sur ordre du 1er CA, sans doute pour compenser le glissement de la 4eBde du Nord vers le Sud intervenu plus tôt dans la journée.

D’autres ordres paraissent avoir été donnés également à la 4e Bde pour regagner Bioul mais sans en trouver d’autres traces que ce que Pétain a inscrit dans son carnet personnel :
 «  Dans l’après-midi un gros orage crève sur nous…Le silence se fait sur la Meuse. Je reçois l’ordre de me reporter sur Bioul qui doit être le centre d’un secteur placé sous mon commandement. Mais peu après une communication du général Mangin m’apprend que ce dernier se substitue à moi et je reste la nuit à Haut-le-Wastia. Installation des plus modestes»

A 15heures, par instruction secrète la Bde Mangin est rattachée au 1er CA après décision de la Ve Armée. L’ordre général N°10 du 1er CA fixant les nouvelles missions lui attribue  la zone de stationnement à Bioul et environs.
16_08_14_Croquis_45eRI.jpg
 
Il apparaît que dès 16heures, le Général Mangin prenait la direction des opérations à partir de Bioul. Sa première décision sera de faire porter une section de mitrailleuses de la 11e Bde de Dragons en renfort au pont de Burnot, défendu par une Cie du II/148 RI. Ce renforcement sera de courte durée puisqu’à 18heures, la 11e Bde de Dragons reçoit l’ordre de rejoindre le CC Sordet. Il y a ici divergence avec la version du 1er CA qui situe la décision de retour de la Bde de Dragons et du groupe cycliste vers le CC Sordet à 20 heures 45. Quoiqu’il en soit, ce dernier perdait donc son soutien d’infanterie mais recomplétait  la 1 DC en fin de journée.
Les renseignements de concentration ennemie dans la région de Purnode Evrehailles-Dorinne-Spontin ayant été confirmés plus tard dans l’après-midi, Mangin recevait en compensation un escadron du 6e chasseurs.


16_08_14_Chateau01.jpg 
Mangin établit son EM au château Vaxelaire de Bioul, précisément où Pétain avait passé la nuit précédente. Contraste avec l’installation modeste que ce dernier occupe à Haut-le-Wastia puisque cette demeure est décrite par Mangin en ces termes : « J’habite un grand château…chasse ,golf, tennis, sport, grand parc, vieux arbres, pelouses soignées, fleurs magnifiques, et de belles eaux. Electricité, confort, salle de douches soignée… »

16_08_14_Chateau02.jpg
 
 


Bref rien à voir avec l’étable de chèvres dans laquelle s’est installé le Caporal Delamarre à Warnant pour passer la nuit après le périple que l’on sait…

Avec l’arrivée du 45e RI à Bioul et Warnant, le 1er CA a complété son dispositif de défense de la Meuse entre Givet et Namur comme prescrit par les ordres de la Ve Armée pour couvrir ainsi la montée des autres corps d’armée vers la Sambre dans les jours qui suivent.

Pour la première fois depuis le début des hostilités, 45e et 148e se retrouvent réunis au complet au sein de la 8e Bde sous le commandement de Mangin. Le III/148 (Le bataillon Bertrand) est également arrivé à Bioul pour se reformer après les durs combats de Dinant.


16_08_14_Situation_45e_RI.jpg
 
 


 

Un malentendu  ou mémoire défaillante?


Le Général Lanrezac écrira plus tard en retraçant la journée du 16 août 1914 :
« Le 1er corps-, dont le gros sera maintenu à hauteur de Dinant, fera tenir les passages de la Meuse entre Givet et Namur et ceux de la Sambre en amont de Namur ; le 148e lui sera rattaché »
En cette même date du 16 août, selon le Journal des Marches et Opérations de la Ve Armée « une instruction personnelle et secrète est adressée au Ct du 1 CA lui prescrivant de continuer à tenir la Meuse. Au cas où malgré la couverture du CC vers le N il serait débordé le Ct du 1er CA se replierait la droite de la Meuse en ne cédant du terrain qu’autant qu’il serait nécessaire. La Bde Mangin est remise à sa disposition… »

Evoquant les opérations du CC Sordet de la journée du 17 août, il précisera plus loin : « Par suite d'un malentendu que je ne m'explique pas, son [celui de Sordet] régiment d'infanterie de soutien, le 45e, ne l'a pas suivi; ayant trouvé près de Dinant l'autre régiment de sa brigade, le 148e, il s'est rallié à lui. »
Ce même jour, la Ve Armée mettait le 284e RI (unité de réserve non embrigadée du 1er CA) à la disposition du Général Sordet qui avait demandé de pouvoir récupérer la 8e Bde !

Sources :     
·    JMO de la Ve Armée(QG)
·    JMO du 1er CA (Inclus EM et unités subordonnés)
·    JMO du CC Sordet(Inclus 1 DC et subordonnés)
·    JMO de la 8e Bde (Inclus unités subordonnées)
·    Général LANREZAC- Le plan de campagne français et le premier mois de la guerre-Payot-1920
·    Général MANGIN- Lettres de guerre 1914-1918-Fayard-1950
·    Lieutenant-Colonel M.LARCHER - Le 1er Corps à Dinant,Charleroi Guise-Berger-Levrault-1932
·    Georges GAY-Le 15 août sur la Meuse-Le combat de Dinant in Revue militaire française –Avril 1933
·    P.BOURGET- Fantassins de 14 De Pétain au poilu-Presses de la Cité-1964
·    Carnet de route de Camille DELAMARRE Caporal au 45e Régiment d’Infanterie
·    Anonyme-Historique du 148e RI-Brinkmann-1921
·    Anonyme-Historique du 45e Régiment d’infanterie-Chapelot-sans date

Date de création : 08/12/2009 @ 19:32
Dernière modification : 09/12/2009 @ 18:41
Catégorie : Année 1914
Page lue 3166 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par SIAMM le 26/12/2010 @ 14:57

Bonjour,
originaire de Bioul,et membre du syndicat d'Initiative d'Anhée Meuse Molignée,
il existe 2 sites web qui pourraient vous intéresser :
www.meusemolignee.be et
www.chateaudebioul.be  B.Benoit

^ Haut ^