Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
37 Abonnés
 ↑
JMO-1914 à 1919

Fermer Année 1914

Fermer Année 1915

Fermer Campagne d'Orient

Fermer Comprendre

 ↑
Découvrir

Fermer Présentation

Fermer Carnet Jules GOFFIN

Fermer Ils y sont passé

Fermer Lettres Paul MILHEM

Fermer SISSONNE

Fermer Transport

Fermer Témoignage

 ↑
Mémorial du 45e RI

Les Soldats du 45e RI


A (19)

B (139)

C (100)

D (142)

E (16)

F (44)

G (70)

H (28)

► I (0)

J (14)

K (1)

L (124)

M (70)

N (15)

O (9)

P (75)

Q (1)

R (42)

S (38)

T (33)

► U (0)

V (34)

W (10)

► X (0)

Y (1)

► Z (0)


Rechercher





 ↑
Historique du 45e RI
 ↑
Amicale 45e RI
 ↑
Nous Ecrire
 ↑
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER

 ↑
Twitter
 ↑
Année 1914 - Citations

 
Citations à l’Ordre de l’Armée  (2e armée)
(1914 Août – 1915 Janvier)
 
 

8 Octobre     LEVASSEUR - Adjudant

 

La section étant très exposée au feu de l’ennemi, est resté en place et a riposté énergiquement sur un poste ennemi qui causait des pertes à une compagnie voisine.

Levasseur_Citation.jpg

A été tué au combat de Maricourt

 

                   TOURNEUX - Sergent

 

Pendant l’exécution d’un violent feu adverse se déplaçait constamment pour guider le tir et pour encourager les hommes. A Bioul (Belgique) est venu spontanément avec sa section se grouper autour du Lieutenant pour quitter le village où les belges eux-mêmes avaient l’intention de capitulé

Tourneux_Sergent_Citatation.jpg



A été blessé à Maricourt
 
                   BERTON  - Sergent
 Berton_Citation.jpg

Chargé de porter des munitions à des unités établies en tranchées en terrain découvert à 600 m de la lisière du village de Maricourt a su entrainer son groupe, ravitailler les tireurs, rallier les survivants, panser et faire transporter les blessés, tout cela malgré les pertes extrêmement sérieuses (7 hommes blessés sur 11 hommes)

 
                   TOULOUZE - Caporal
 

Au combat de Bouges (près Namur) a maintenu ses hommes pendant 20 minutes sous un feu violent et partant de la lisière d’un verger, a fait preuve du plus grand courage au cours de deux assauts (successifs à l baïonnette) a eu des fusils brisés dans les mains et sa serpe traversée par une balle.

Toulouze_Citation.jpg

A été tué le 28 septembre au combat de Maricourt >>>ICI<<<

 

                   PIEDEPIEUX   - Caporal
                   ANDRE            - Caporal
                   HAUCHARD    - 2e classe

Piedepieu_Andre_Chard_Citation.jpg

 

Ont transporté leur capitaine grièvement blessé jusqu’au poste de secours pendant un tir d’efficacité de l’artillerie ennemie et ne l’ont laissé qu’après l’avoir éloigné de la zone dangereuse où ils ont aussitôt après pris leur place sur la ligne de feu.

 

                   BEAUVOIS  - 2e classe

Beauvois_Citation.jpg

 

Est resté pendant 20 minutes exposé à un feu violent partant d’une lisière de verger à 15 mètres. Toujours au premier rang maintenant ses camarades par son sang froid et faisant preuve d’un entrain remarquable au cours de deux assauts successifs.

Plus tard, a été blessé au combat de La Belle


 

                   DAUDIER  - 2e classe

 Daudier_Citation.jpg

Est resté 20 minutes exposé à un feu violent partant d’une lisière de verger à 15 mètres. Toujours au premier rang maintenant ses camarades par son sang froid et faisant preuve d’un entrain remarquable au cours de deux assauts successifs à la baïonnette.

A tué de sa main 5 allemands dont 1 officier.

 
15 Octobre   POIGNANT - Soldat réserviste  sa fiche MDH   >>>ICI<<<
 
Poignant.jpg

Ses chefs de section et demi section ayant été tués a amené la section à sa place dans la tranchée.

A été lui-même mortellement blessé.

 
29 Octobre  MARCONNET - Commandant

Marconnet_Plan_Large.jpg
 

A fait preuve d’un sens tactique très développé en faisant prendre à la baïonnette des formations telles que le village de Bazoches tenu par les allemands , put être enlevée de nuit, et a montré une opiniâtreté digne d’éloges en s’y maintenant en dépit de toute les attaques.

 
                   PY - Capitaine

Py_Cap_Citation.jpg
 
 

Au cours des opérations autour de Carnoy a, par son activité inlassable, son énergie et sa ténacité, contribué puissamment à reporter à 500 mètres plus en avant les tranchées primitivement occupées par sa compagnie.

 

15 Janvier    CHATELAIN - Sous Lieutenant de réserve

Chatelain_Citation_Plan_Large.jpg

 

Blessé le matin au début d’un engagement d’abord à la hanche puis au pied , a conservé le commandement de sa section jusqu’au soir ; à ce moment fut blessé à la tête . S’étant déjà signalé par son sang froid et sa bravoure le 22 Août à Bouge (Belgique)

 
                   BOUCHÉ - Caporal réserviste
 

Conduisant une patrouille chargée d’éclairer la marche de la compagnie qui se portait à l’attaque, blessé mortellement s’est écrié : « Au revoir les camarades, vive la France » a été jusqu’à sa mort un modèle de courage et de patriotisme.

 

                   BECQUART - 2e classe

 

S’est porté en avant sous le feu de l’ennemi et a réussi à ramener son adjudant qui gisait blessé devant les tranchées adverses alors qu’un de ses camarades venait de se faire tuer sous ses yeux au cours d’une tentative précédente.


 

15 Septembre        BOQUET - Sous Lieutenant

 

A fait preuve d’une présence d’esprit digne d’éloges en assurant le 14 Août 1914 une prise importante en la personne d’un officier d’Etat Major allemand qui faisait une reconnaissance en automobile.

 
                   MERCIER - Sergent Major
 
 

A fait preuve d’une présence d’esprit digne d’éloges en assurant le 14 Août 1914 une prise importante en la personne d’un officier d’Etat Major allemand qui faisait une reconnaissance en automobile.

 

20 Novembre         MICHAUD  - Capitaine

 

A montré les plus brillantes qualités de bravoure et de sang froid, a dirigé ses hommes sous un feu très violent près de 24 heures et contribué à la prise d’une position très importante.        

 
                   DEVEAUX  - Capitaine

Deveaux_Capitaine_Plan_Large.jpg
 
Même motif.
 
                   MARLIER  - Capitaine

Marlier_Michaud_Deveaux.jpg
 
Même motif.
 
23 Novembre         BONNEL - Adjudant de réserve

Bonnel_Robert_Plan_Large.jpg
 

Au combat de Bouge (près Namur) le 23 Août a fait preuve du plus grand sang froid et de la plus grande bravoure. Son chef de bataillon venant d’être tué près de lui, a group é une trentaine d’hommes sur la place de Bouge à 15 mètres d’un verger et près de la sortie d’une rue desquels l’ennemi chercha 2 fois à déboucher. A résister ¾ d’heure à ces attaques et s’est porté 2 fois à l’assaut à la baïonnette.

 

                   MARENGE Antoine Bernard  - Sous Lieutenant

 

A pris au cours des combats du 1e Octobre 1914 comme adjudant le commandement de sa compagnie . A montré une très grande ténacité malgré la violence de l’attaque ennemie, très grièvement blessé a tenu avant d’abandonner le champ de bataille, à rendre compte de la situation à son chef de bataillon et à assurer les dispositions nécessaires pour continuer la lutte.

 

                   LUCAS Emile - 1e classe

 

Soldat énergique et d’un courage poussé à la témérité . Le 12 septembre , voyant son capitaine grièvement blessé, l’a pansé et mis à l’abri malgré un feu violent d’artillerie et de mousqueterie ; le couvrait de son corps à chaque salve d’artillerie.

A été tué plus tard au moment ou il entrainé ses camarades au cri de « En avant »

 

                   JEANSON Henri Marie - Chef de bataillon

Jeanson_Henri_Plan_Large.jpg

 

Est tombé mortellement frappé dans le courant du mois d’Août en protégeant à la tête d’une poignée d’hommes, la retraite de son bataillon.

A donné ainsi le plus bel exemple de bravoure et d’abnégation.

 
14 Décembre                   BAUDOIN  - Capitaine (du 228e RI)
 

Un caporal de sa compagnie ayant été tué au cours d’une embuscade tendue à l’ennemie a tenu à diriger lui-même la reconnaissance chargée d’en reprendre le corps à très courtes distances des tranchées (constants ?)

A montré ainsi un bel exemple de fraternité d’Armes

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Date de création : 07/08/2009 @ 13:36
Dernière modification : 19/01/2010 @ 21:35
Catégorie : Année 1914
Page lue 3321 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^