Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
37 Abonnés
 ↑
JMO-1914 à 1919

Fermer Année 1914

Fermer Année 1915

Fermer Campagne d'Orient

Fermer Comprendre

 ↑
Découvrir

Fermer Présentation

Fermer Carnet Jules GOFFIN

Fermer Ils y sont passé

Fermer Lettres Paul MILHEM

Fermer SISSONNE

Fermer Transport

Fermer Témoignage

 ↑
Mémorial du 45e RI

Les Soldats du 45e RI


A (19)

B (139)

C (100)

D (142)

E (16)

F (44)

G (70)

H (28)

► I (0)

J (14)

K (1)

L (124)

M (70)

N (15)

O (9)

P (75)

Q (1)

R (42)

S (38)

T (33)

► U (0)

V (34)

W (10)

► X (0)

Y (1)

► Z (0)


Rechercher





 ↑
Historique du 45e RI
 ↑
Amicale 45e RI
 ↑
Nous Ecrire
 ↑
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

 ↑
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER

 ↑
Twitter
 ↑
Année 1915 - 16 au 31 Mai15

16  Mai 1915


Relève du Commandant MOREL  45e  par le Commandant DE FRANQUEVILLE 75e territorial au poste de commandement de CHAUFFOUR. A cette date le Capitaine DOLON quitte le 45e et passe à la 2e Division d’Infanterie.

 17  Mai 1915


Relève des 5e et 6e cies par les 7e et 8e cies au secteur des Carrières sans incident.

18  Mai 1915


Relève des 1e et 2e cies par les 3e et 4e cies au secteur du Chauffour sans incident.

19  Mai 1915


Relève des 11e  et 12e cies au secteur du Cantonnier par les 9e et 10e cies sans incident.

20  Mai 1915


Afin d’obtenir des renseignements sur les forces de l’ennemi situé dans le 2e sous secteur, des patrouilles sont organisées devant Chauffour. Une patrouille a été envoyée cette nuit dans la direction des peupliers, n’a rien renseigné du mouvement dans les lignes ennemies, aucune patrouille ennemie n’est sortie des Carrières. Une patrouille a été envoyée de 20h 30 à 23 h . R.A.S.
Cantonnier : une patrouille envoyée de 23 h à 1h vers la cote 101. R.A.S.

21  Mai 1915


Relève des 7e et 8e cies au secteur des Carrières par les 5e et 6e cies sans incident.

22  Mai 1915


Relève du Commandant DE FRANQUEVILLE 75e T. au secteur du Chauffour par le Commandant MOREL du 45e
Relève du Commandant DE FRANQUEVILLE du 45e au secteur du Cantonnier par le Commandant BAROCHE du 75e T
Retour après évacuation pour maladie du Commandant BAUDOIN  qui reprend le commandement du 3e Btn . Le Cdt STRAUSS celui du 2e Btn.
Relève au secteur du Chauffour des 3e et 4e cies par les 1e et 2e cies.
Dans le meme cas précité ci dessus des patrouilles ont été de nouveau organisées :
Chauffour 1 patrouille de la 3e cie   rien à signaler
Carrières  1 patrouille de 23h à 2h  rien à signaler
Cantonnier 2 patrouilles 1 du 45e et 1 du 75e T  R.A.S

23  Mai 1915


Relève des 9e  et 10e  cies par les 11e et 12e cies au bastion du Cantonnier.
Vers 20h 30 la cie de droite du bastion du Cantonnier signale que les allemands se rendant au poste d’écoute font beaucoup de bruit . Quelques uns aurait bu.
A 21h 30 on entend des chœurs et jouer de l’accordéon sur les pentes nord de BRIMONT.
A 22h 20 vive fusillade à la droite du bastion Cantonnier front face au 284e d’Infanterie.
Pendant cette fusillade des cris de hourras sont entendus dans les tranchées face au 284e d’Infanterie.
Pendant  cette fusillade et croyant à une attaque l’ordre est donné à l’artillerie de déclencher un tir de barrage en avant du Cantonnier , la canonnade commence à 22h 25
A 22h 40 la canonnade cesse et à 22h 45 on n’entend plus aucun coups de fusil.
En raison de cet incident la reconnaissance qui devait avoir lieu  au bois de Chauffour n’a pas été exécutée.
Aux Carrières une patrouille d’un adjudant et 8 hommes : rien à signaler.

24  Mai 1915


A la date du 20 Mai sont promus au grade :
Capitaine à T.T   le lieutenant BAURES
Lieutenant à T.T le sous lieutenant GRANDJEAN
Sous lieutenant à T.T :
Active : DOYEN – DELATTRE – BRASSEUR – LEMOINE – LE COZ – PECHEUR
Réserve :  FALKENSTEIN – CHA – FRITZ – BRENNER
A Chauffour une reconnaissance d’un officier et 30 hommes a opéré entre nos lignes (les 5 arbres de la cote 101) R.A.S
Cantonnier une reconnaissance R.A.S

25  Mai 1915


 Le Colonel reçoit l’ordre suivant du Général Cdt le  1er C.A
En vue de permettre une nouvelle répartition des troupes dans le secteur GUILLAUMAT (Cdt le 1er C.A) les mouvements ci après sont effectués dans les nuits du 25 au 26 Mai et du 26 au 27 Mai
1ère nuit du 25 au 26 Mai : 2 Cies du Btn du 284e cantonnées à COURCELLES relèveront les 2 Cies du 45e qui occupent le bastion du Cantonnier . Ces 2 Cies après relève vont cantonner à CHALONS sur VESLE
2ème nuit du 26 au 27 Mai :: le 201e R.I relève dans la nuit su 26 au 27 Mai
 1er Btn MOREL – 2 Cies CHAUFFOUR – 2 Cies POUILLON
 2ème Btn STRAUSS – 2 Cies CARRIERES – 2 Cies THIL
 2 Cies du 284e  restées à COURCELLES relèvent le s2 Cies du 3ème Btn à MERFY
Après relève le 45e sera réuni en entier à CHALONS SUR VESLE où il sera enlevé en automobile  le 27 après la soupe du matin.
Exécution de l’ordre. Les 2 Cies du 3ème Btn du bastion du Cantonnier sont relevées par les Cies du 284e  et vont cantonner à CHALONS. Relève effectuée sans incident.

26  Mai 1915


A la tombée de la nuit les 2 Btns de CHAUFFOUR et CARRIERES sont relevés par les Btns du 201e  et les 2 Cies de MERFY sont relevées par les 2 cies du 284e à COURCELLES. Toutes les relèves sont effectuées sans incident
L’Etat Major le 3ème Btn en entier cantonnent à CHALONS SUR VESLE Les 2 autres Btns, la C.M, la C.H.R bivouaquent dans les bois environnant le village.

27  Mai 1915


Le 27 Mai dans la matinée le Colonel donne les ordres de détail pour l’embarquement en autobus et les conditions dans lesquelles devra s’effectuer le déplacement. La soupe mangée à 9h et  à 10h 30 les Btns sont rassemblés prets à etre embarqués dans les autobus
Le Colonel reçoit les ordres de détail et le point de débarquement du régiment fixé à la NEUVILLE (à 16 kms environ S.E de REIMS)
L’embarquement se fait entre la la sortie S de CHALONS et la station de MUIZON. Le convoi automobile se rend à la NEUVILLE par l’itinéraire suivant : Station de MUIZON – GUEUX – VRIGNY – COULORNE – PARGNY LES REIMS – ECUEIL – CHAMERY – SERMIERS – GERMAINE – LA NEUVILLE
Arrivée à LA NEUVILLE vers 13h 30. Repos à LA NEUVILLE où est préparé le repas du soir. Les ordres pour la nuit du 27 au 28 sont donnés :
L’E.M du Regt , les 1er et 3ème Btns, C.H.R, C.M cantonneront à MAILLY CHAMPAGNE, 2ème Btn à LUDES.
Les Btns cantonneront LA NEUVILLE à 19h 30 en prenant toutes les précautions pur se défiler et s’abriter des vues de l’ennemi. Le campement avec le Capitaine BAURES précèdent le régiment pour préparer  le cantonnement de MAILLY. Le 2ème Btn gagne le cantonnement de LUDES en prenant les mêmes précautions.
Les unités arrivent dans leur cantonnement vers 21h 30 et le Colonel reçoit l’ordre suivant  concernant l’emploi du temps du 28.
La journée du 28 sera employée à des travaux de propreté, toute circulation à l’intérieur du cantonnement sera interdite  sauf les corvées régulières.
8e_BI_27_05_15.jpg
Source: JMO 8ème brigade d'infanterie

28  Mai 1915


Le matin à 8h le Colonel et Chefs de Btns sont convoqués à la Division près du Général CORVISART cdt la D.I.P afin de prendre les instructions de cet officier général. A 10h et 10h 40 2 autos viennent prendre le Colonel et Chefs de Btns et 5 Cdts de Cies pour faire la reconnaissance terrain du nouveau secteur occupé par le 407e
A 15h me Colonel donnant l’ordre suivant : les 1er et 3ème Btns 1 cie du 2ème Btn (6e ), C .M, Téléphonistes, Sapeurs quitteront MAILLY à 20h 15 pour se rendre à la ferme de l’ESPERANCE par VERZENAY et le chemin de PRUNAY. Les unités marcheront par ½ section, prendront entre elles 200 m  de distance.
Le 2ème Btn  (3 Cies) quitte le cantonnement de LUDES pour rejoindre MAILLY où le Cdt STRAUSS fait fonction de Major du cantonnement. La relève de nuit du 407e par le 45e est faite la nuit en bonne condition et sans incident

29  Mai 1915


Les Cies sont à leur poste. R.A.S

30  Mai 1915


 Le Colonel reçoit l’ordre suivant, la 8e Brigade d’Infanterie  45e et 148e est reconstituée pour être mise en réserve.
Le Général CORVISART commandant la 8e Brigade remettra le commandement de la D.P au Général DELBONSQUET le 31 Mai à 12 heures.
Le 45e sera remplacé à la D.P par le 218e Régiment d’Infanterie  à 2 Btns
Nuit du 30 au 31 Mai. Le 2e Btn cantonné à MERFY quittera son cantonnement et ira à VILLE DOMMANGE. La 6e cie qui se trouve à l’ESPERANCE partira à 20h 30 et ira à VILLE DOMMANGE.
Nuit du 31 Mai au 1er Juin  Après la relève par le 218e l’E.M et les 2 Btns (1e et 3e ) iront cantonner :     le 1e et l’E.M à PARGNY LES REIMS
            Le 3e à JOUY LES REIMS
Des précautions seront prises pour la marche en vue de l’ennemi (fractionnement de la colonne)
Exécution de l’ordre
Le 2e Btn cantonné à MAILLY ainsi que les éléments de la C.H.R quittent leur cantonnement à 20h 30 et viennent cantonner à VILLE DOMMANGE en prenant l’itinéraire suivant : MONCHENOT – SERMIERS – ECUEIL. Toutes précautions sont prises pour la marche en vue de l’ennemi.
Arrivée vers 3 heures du matin le 31 Mai
La cie de l’ESPERANCE (6e ) est relevée par le 218e , part à 20h 30 et rejoint son bataillon à VILLE DOMMANGE en passant par SILLERY – PUISIEUX – LUDES – MONCHENOT. Les memes précautions sont prises au sujet des passages en vue de l’ennemi.

Historique du 218e RI
Le 30 mai 1915, il s'embarque en camions automobiles dans la direction de la montagne de Reims. Il relève le 45e R. I., dans le secteur de la Mare, bois des Zouaves, entre Prunay et Sillery (Marne)

31  Mai 1915


Les 2 Btns de 1ère ligne  (1e et 3e ) et l’E.M du 45e sont relevés par 6 cies et l’E.M du 218e  et par 2 groupes de Dragons Territoriaux.
Le T.C cantonné à MAILLY par à 20h 30 et se dirige sur PARGNY LES REIMS où il cantonne.
Après la relève l’E.M et les 2 Btns du 45e se dirigent chacun sur leur cantonnement. L’E.M et 1er à PARGNY LES REIMS , 3e à JOUY LES REIMS. Les précautions sont prises pour éviter les vues de l’ennemi.
Les Btns arrivent dans leur cantonnement le 1er juin vers 11 heures
La C.H.R cantonnée à VILLE DOMMANGE reçoit l’ordre de se diriger sur PARGNY LES REIMS où elle cantonnera.

Selon l'historique du 218e RÉGIMENT D'INFANTERIE

Le 30 mai,le 218e RI s'embarque en camions automobiles dans la direction de la montagne de Reims. Il relève le 45e R. I., dans le secteur de la Mare, bois des Zouaves, entre Prunay et Sillery (Champagne).

8e_BI__31_05_15.jpg
Source: JMO 8ème brigade d'infanterie

Date de création : 04/05/2009 @ 22:34
Dernière modification : 10/09/2010 @ 14:42
Catégorie : Année 1915
Page lue 2702 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^