Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
36 Abonnés
 ↑
JMO-1914 à 1919

Fermer Année 1914

Fermer Année 1915

Fermer Campagne d'Orient

Fermer Comprendre

 ↑
Découvrir

Fermer Présentation

Fermer Carnet Jules GOFFIN

Fermer Ils y sont passé

Fermer Lettres Paul MILHEM

Fermer SISSONNE

Fermer Transport

Fermer Témoignage

 ↑
Mémorial du 45e RI

Les Soldats du 45e RI


A (19)

B (139)

C (100)

D (142)

E (16)

F (44)

G (70)

H (28)

► I (0)

J (14)

K (1)

L (124)

M (70)

N (15)

O (9)

P (75)

Q (1)

R (42)

S (38)

T (33)

► U (0)

V (34)

W (10)

► X (0)

Y (1)

► Z (0)


Rechercher





 ↑
Historique du 45e RI
 ↑
Amicale 45e RI
 ↑
Nous Ecrire
 ↑
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER

 ↑
Twitter
 ↑
Année 1914 - 23 Sept14

23 Septembre 1914



Parti d’AMIENS à 5 h le Rgt arrive à PERONNE à 10 h après avoir suivi la route AMIENS – ALBERT – PERONNE
En arrivant à PERONNE le Colonel Cdt le 45e  reçoit les ordres du Gal VIGY cdt la 82e D.T « un ordre  du Gal VIGY daté de 9h 15 prescrit d’envoyer 2 btns sur LA MAISONNETTE (sur de PERONNE rive droite de la Somme à la disposition du Gal BAUDEMOULIN
1 btn sur le mamelon  à 1500 N.E de BRIE »

Mais un nouvel ordre du Gal VIGY daté de 10 h  prescrit que le btn primitivement destiné à appuyer le Gal BEAUDEMOULIN vers BRIE sera envoyé à DOINGT avec une section de mitrailleuse prêt à se porter en soutien de la 1e D.C qui est attaquée à TEMPLEUX la FOSSE
Les 2 autres btns (cdt Bourdieu et Strauss) sont envoyés sur la route de ROISEL
L’ordre est ainsi conçu : « Porter immédiatement 1 btn MAISON ROUGE  axe de marche route de PERONNE – MAISON ROUGE il importe avant tout d’assurer à l’infanterie qui occupe BUSSU l’occupation du BOIS des FLAQUES et d’empêcher l’artillerie ennemie de s’installer  à la COTE 117. Vous êtes soutenus  par une batterie en position au sud de COURCELLES.
Salembier_23_09_14.jpg

Le 2e btn en réserve provisoirement près de la croix de routes à 1000 m au sud de BUSSU en arrière de la crête »
Mais déjà l’ennemi occupe la COTE 117 ainsi que cela ressort du rapport du cdt la 7e cie.
Le btn Strauss est néanmoins dirigé par PERONNE et MAISON ROUGE dans la direction de la COTE 117 tandis que le btn Bourdien est maintenu en arrière de la crête près du carrefour indiqué ci-dessus.
A 12 h 15 un ordre  daté du MOULIN au Nord de PERONNE prescrit de porter le 45e à l’attaque de la corne sud du BOIS DE BUIRE son objectif ultérieur étant l’EPINE DE ARLEMONT . Il sera appuyé par une batterie de réserve au sud du BOIS des 3 BAQUETS  et par 2 batteries de la 1e D.C au sud de la COLOGNE

En outre des éléments de la 1e D.C attaqueront dans la direction de BUSSU DRIENCOURT . La 5e D.C attaquera sur LONGAVESNE.
Exécution aussi énergique que possible dès le reçu de l’ordre. Le colonel donne comme objectifs :
    Btn Bourdieu corne S.O du BOIS de BUIRE
    Btn Strauss corne S .E du BOIS de BUIRE
Le btn Marconnet reçoit l’ordre de coopérer à l’attaque
Les Btns Bourdieu et Strauss se dirigent sur leurs objectifs soutenus par le feu d’une batterie d’artillerie.


  A droite un groupe cycliste et des unités territoriales progressent sur le terrain compris entre le chemin PERONNE – BUSSU et la route nationale n° 17.
Vers 16h ces unités sont soumises à un feu très violent d’artillerie lourde. Les cyclistes tiennent bon.
Mouvement de recul des unités territoriales.
Les btns Bourdieu et Strauss progressent mais le Btn Bourdieu  est accueilli par un feu extrêmement violent partant des plantations de sapins à l’est du chemin de terre qui longe la lisière ouest  du BOIS des FLAQUES
Le btn riposte et tire sur la position. La 1e cie s’avance même sur DRIENCOURT où l’ennemi a établi des tranchées.
Le btn Strauss progresse au nord de MAISON ROUGE vers le BOIS de BUIRE.
L’artillerie ennemie semble installée à la lisière N.O du BOIS de BUIRE au nord de HAMEL.
Le btn Marconnet (3e) est attendu pour appuyer l’attaque des 2 autres mais vers 5h le colonel reçoit un ordre daté de 16 h 30  de PERONNE ainsi conçu :
« le colonel cdt le 45e recevra des ordres du Gal cdt la 1e D.C sous les ordres duquel il est placé avec ses 2 btns .
Le 3e en réserve à la disposition du Gal VIGY a été mis aux ordres du Gal CORVISART et se trouve vers
DOINGT au sud de la voie ferrée. »

Le btn Marconnet ne coopère donc pas à l’attaque du BOIS de BUIRE
Vers 17 h l’ennemi commence sa contre attaque fortement appuyée par l’artillerie.
Les btns Bourdieu et Strauss sont obligés de se replier .
Le cdt BOURDIEU est mortellement atteint.
Les btns se replient en bon ordre (pertes nombreuses)

A la tombée de la nuit le 1e btn  (capitaine MARLIER remplacant le cdt Bourdieu) est au sud de BUIRE.
Le btn Strauss occupe le terrain entre le BOIS des 3 BAQUETS  et le BOIS des FLAQUES.

Un ordre daté du MONT St QUENTIN 18h prescrit de tenir à tout prix sur les positions  conservées à la tombée de la nuit c'est-à-dire les bois des 3 BAQUETS et des FLAQUES. 1 btn territorial tiendra BUSSU

Les btns Marlier et Strauss restent sur place ils n’ont plus que HUIT cartouches par hommes et comme le rgt venu en autobus n’a pu être suivi de son train de combat il est très difficile de les ravitailler en munitions (les voitures à munitions n’ont pu suivre). Néanmoins les btns Strauss et Marlier  restent sur leurs positions.
Au BOIS des FLAQUES on est nez à nez avec l’ennemi dont on entend les conversations et les commandements.
Le Btn territorial a évacue BUSSU qui est occupé par l’infanterie ennemie venue de DRIENCOURT.

Les 2 btns du 45e ont perdu 26 %  de leur effectif.

A 20h35 un ordre est expédié de PERONNE au colonel, de garder simplement les abords de PERONNE  en avant du FAUBPOURG de BRETAGNE et de garder en particulier la route menant d’ AIZECOURT le HAUT, un btn en réserve à ST DENIS.
Les btns Strauss et Marlier se replient dans les directions indiquées.
Le mouvement s’exécute dans le plus grand ordre et silence sans qu’un btn soit poussé par l’ennemi.
Le 1e btn (capitaine Marlier) garde les directions BUIRE – AIZECOURT le HAUT.
Le btn Strauss en réserve à ST DENIS.
Le btn Marconnet (3e) et la C.A.R se sont repliés sur PERONNE
A 22h30 un officier de l’E.M du C.C vient s’entretenir avec le colonel de la situation .
La rigueur de la contre attaque, les positions qu’ils tenaient à la tombée de la nuit ne laissaient aucun doute sur l’importance de la menace ennemie.
A 23h un officier de l’E.M de l’armée vient apporter l’ordre de se dérober vers le nord dans la direction d’ALBERT.



Date de création : 26/04/2009 @ 18:39
Dernière modification : 17/02/2013 @ 07:53
Catégorie : Année 1914
Page lue 2197 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Mercator80 le 16/04/2012 @ 09:22

 Très intéressant article pour quelqu'un né au Fg de Bretagne à Péronne et qui a joué avec les copains dans les bois des baquets , les chemins creux de Bussu en y découvrant bien sûr des vestiges auxquels on nous avait appris à ne pas toucher !Une coquille ou erreur toutefois , la rivière n'est pas la Colagne mais la Cologne , un détail bien sûr ! Existe-t-il une carte de cette bataille ? Merci !

^ Haut ^