Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
36 Abonnés
 ↑
JMO-1914 à 1919

Fermer Année 1914

Fermer Année 1915

Fermer Campagne d'Orient

Fermer Comprendre

 ↑
Découvrir

Fermer Présentation

Fermer Carnet Jules GOFFIN

Fermer Ils y sont passé

Fermer Lettres Paul MILHEM

Fermer SISSONNE

Fermer Transport

Fermer Témoignage

 ↑
Mémorial du 45e RI

Les Soldats du 45e RI


A (19)

B (139)

C (100)

D (142)

E (16)

F (44)

G (70)

H (28)

► I (0)

J (14)

K (1)

L (124)

M (70)

N (15)

O (9)

P (75)

Q (1)

R (42)

S (38)

T (33)

► U (0)

V (34)

W (10)

► X (0)

Y (1)

► Z (0)


Rechercher





 ↑
Historique du 45e RI
 ↑
Amicale 45e RI
 ↑
Nous Ecrire
 ↑
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER

 ↑
Twitter
 ↑
Année 1914 - 12 Sep14

12 Septembre 1914

1er bataillon Cdt BOURDIEU


Le 11 septembre vers 16 h le chef de btn (1er btn) reçoit l’ordre du Général CONNEAU d’emporter le village de FISMES occupé par les allemands.
Cet ordre est reçu à MONT St MARCRE, la Cie cycliste de la 10ème D.C  est mise à la disposition du Cdt BOURDIEU.

L’ordre d’attaque est le suivant :

2 Cies sous les ordres du chef de bataillon descendant sur la route ont pour objectif 1er le pont sur une rivière qui vient se jeter dans la Vesle un peu à l’ouest de FISMES
2ème ultérieurement le pont de FISMES sur la Vesle.
2 autres Cies (2ème et 4ème)  sous les ordres du Capitaine MARLIER doivent prendre pour 1er objectif un pont sur la même rivière au sud du 1er (environ 2 km) et attaquer FISMES par la route venant de REIMS.

FISMES n’est occupé que par quelques isolés qui sont chassés du village. Le groupe BOURDIEU arrive d’abord à la nuit tombante et s’installe sur la route de SOISSONS.
Reconnaissance sur le pont de la Vesle. Celui-ci est fermé par 3 barricades : 2 au nord du pont 1 sur le pont même.
Le chef de Btn décide de rester dans la partie ouest du village et de s’y barricader en attendant les autres éléments du groupe qui arrivent  successivement 1 heure et 2 heures après le premier. Quelques coups de feu sans importance sont tirés. Les français sont à 100 m des allemands qui essaient d’attaquer mais peu sérieusement.

A ce moment l’ordre du Gal Cdt la 10ème D.C arrive disant de suspendre l’attaque et de monter cantonner à Mont St Martin . Le chef de bataillon fait répondre qu’il occupe le village et qu’il y passera la nuit à moins d’ordre contraire.
Vers 1h un Btn de Zouaves, 3 Cies est mis à la disposition du 45ème et arrive à FISMES. Dans ces conditions le village de FISMES est occupé pour la nuit dans les conditions suivantes :
     2 cies du 45ème  (2ème et 4ème) face à l’ennemi et au pont tiennent les rues qui mènent de l’autre coté de la rivière.
    2 cies du 45ème  (1ère  et 3ème) bornent la route de SOISSONS
    Les 3 Cies de Zouaves la route de REIMS
    Le groupe cycliste sur la route de Saint GILLES

45e_RI_Plan_Fismes_Positions.jpg

Le matin vers 4 h 30 reconnaissance, il y a bien 3 barricades les allemands y sont .
L’ordre d’attaque donné par le Cdt BOURDIEU est le suivant : Cie MICHAUX (1e) et Cie MARLIER (4e) attaqueront de façon à gagner la rive gauche de la Vesle. 3e Cie (DEVAUX) gardera la route de Soissons de façon à couvrir le flanc gauche de l’attaque.
La2e Cie (RENAULT) en réserve. Les Zouave (2 Cies) gardant la route de Reims et couvrant le flanc droit de l’attaque.
Le groupe cycliste doit passer la Vesle à COURLANDON puis faisant tenir le pont par 1 Cie de Zouaves, venir tomber dans le flanc gauche des allemands à FISMES. (Ce groupe opère seul et n’a par la suite aidé en rien à l’attaque et à la prise de FISMES)

 

12_09_1914.jpg

 

Attaque de FISMES

Il est très difficile de progresser ; la 1ère barricade est enlevée vers 9 h. Le Chef de Btn fait alors avancer la 2ème Cie et vers 10 h  la deuxième barricade est à nous  ainsi que la rive gauche de la Vesle.

Le Chef de Btn fait venir la 1ère et la 3ème Cie et sous la protection des deux autres Cies leur fait passer le pont encombré de fils de fer et de planches. (l’Adjt LEFIN   (lire son témoignage ICI)  va seul couper les fils de fer et est décoré de la Médaille Militaire  pour cet acte de bravoure)
Le pont est pris, nous sommes de l’autre coté de l’eau mais le pont est toujours sous le feu de l’ennemi qui tient les hauteurs plus au nord. Hauteurs mises en état de défense.
 

Lefin_Citation.jpg


LE Cdt BOURDIEU fait avancer les 2 cies de Zouaves et les 2 autres cies du 45e et donne un nouvel ordre d’attaque.
1° le Btn du 45e va attaquer les hauteurs au nord ouest de FISMES , les zouaves les hauteurs N.E. L’espace entre les deux sera garder par le 45e (une section). Les maisons sont prises uen à une et vers 13 h le btn est maitre des lisières nord du village de FISMETTES, à ce moment , il est tout entier déployé. Le Cdt décide de stopper et de se fortifier sur les positions conquises.
Une demi heure après les allemands ont l’air de reculer et ils s’en vont par groupe.
Le chef de Btn donne l’ordre de reprendre l’attaque et elle est couronnée de succès, les hauteurs sont prises vers 15 h ; les zouaves suivant l’exemple du 45e ont peu après pris les hauteurs qu’ils avaient pour objectifs.
Environ 60 allemands se sont rendus au 45e .

La ville de FISMES commémore à sa façon la mémoire de ce jour d'histoire.

 

 

Rue_45e_RI_Fismes.jpg

Photo: Vincent le Calvez

 

 

 

3ème Btn : Cdt MARCONNET

Le vendredi 11 septembre

en fin de journée (le btn avait quitté le rgt le même jour à HARTENNES) le 3e btn reçut l’ordre d’enlever le village de BAZOCHES devant lequel étaient arrêtés les chasseurs du groupe cycliste de la 4e division.

Cette attaque se fit par les 11e et 12e cies tournant le village par l’ouest en suivant la voie ferrée et la 10e cie arrivant par St THIBAUT et ayant cheminé par BRUYS et Ferme MONTBANY.

Ce village fut enlevé de nuit la 11e cie perdit 1 tué 1 blessé ; le btn cantonna dans BAZOCHES.

Le Médecin Major DERANCOURT a reçu une citation pour les combats de BAZOCHES

45e_RI_Derancourt_Citation.jpg

Source: fiche matricule

Le 12 septembre 


ordre fut donné par le Gal Cdt la 4e D.C de se porter par PERLES, BLANZY les FISMES, MERVAL, MAIZY sur BEAURIEUX, direction de la division CORBENY.
La 11e cie fut désignée pour prendre l’avant-garde et à ce moment le chef de btn reçoit communication verbale d’un lieutenant de cavalerie légère que l’artillerie était prête à appuyer  le btn sur le plateau de PERLES.

Au moment où le btn sortait de BAZOCHES, le chef de btn s’aperçut que la 11e cie (avant-garde) était insuffisamment gardée en avant d’elle  et sur son flanc gauche . Il rejoignit vivement le capitaine commandant cette cie  et lui donna ordre de pousser en avant ses éléments d’avant-garde et de se couvrir à gauche par ½ section.
Les mouvements prescrits s’exécutèrent et à ce moment,  le commandant aperçut nettement à 600 ou 700 m  en avant de lui une chaine de mitrailleurs ennemis. La cie d’avant-garde se déploya aussitôt sous le feu de l’ennemi pendant que le gros du btn se portait en arrière de la crête et se déployait en arrière de celle-ci.

Le btn  tint cette crête sous le feu de l’artillerie des mitrailleuses et de l’infanterie ennemies et subit des pertes importantes.
A un moment le btn dut  abandonner les lisières extérieures du village en raison d’un mouvement tournant de l’ennemi sur la droite du btn mais les unités ralliées récupérèrent ces lisières sur l’ordre du chef du btn.

L’artillerie française intervenant lui permit de s’y maintenir et de conserver ainsi me village et le pont sur la VESLE sur lequel put passer dans l’après midi une Division anglaise qui stationna en partie dans BAZOCHES dans la nuit du 12 au 13 septembre.
Le général CONNEAU cdt la 4e Division de cavalerie félicita le chef de btn et ses hommes pour leur belle tenue au feu.

 

Le 12 septembre

Selon le JMO du 147e RI:
Un détachement de réservistes commandé par le Sous Lieutenant Hilairele Sous Lieutenant Hilaire
et comprenant 1adjudant, 7 sergents,16 caporaux et 390 soldats provenant du dépôt (Lorient) du 45e régiment d’infanterie, arrivé dans la nuit  à Vouillers (Marne) est incorporé et reparti dans les unités.

 


Date de création : 26/04/2009 @ 16:32
Dernière modification : 10/09/2014 @ 22:20
Catégorie : Année 1914
Page lue 2408 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^