Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
37 Abonnés
 ↑
JMO-1914 à 1919

Fermer Année 1914

Fermer Année 1915

Fermer Campagne d'Orient

Fermer Comprendre

 ↑
Découvrir

Fermer Présentation

Fermer Carnet Jules GOFFIN

Fermer Ils y sont passé

Fermer Lettres Paul MILHEM

Fermer SISSONNE

Fermer Transport

Fermer Témoignage

 ↑
Mémorial du 45e RI

Les Soldats du 45e RI


A (19)

B (139)

C (100)

D (142)

E (16)

F (44)

G (70)

H (28)

► I (0)

J (14)

K (1)

L (124)

M (70)

N (15)

O (9)

P (75)

Q (1)

R (42)

S (38)

T (33)

► U (0)

V (34)

W (10)

► X (0)

Y (1)

► Z (0)


Rechercher





 ↑
Historique du 45e RI
 ↑
Amicale 45e RI
 ↑
Nous Ecrire
 ↑
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER

 ↑
Twitter
 ↑
Lettres Paul MILHEM - 07/06/15

Lettre adressée à Madame MlLHEM Paul, Barbasse, Lot et Garonne sous franchise militaire.

Voir sa page mémoire >>>ICI<<<

Le 7/06/15

Mes chers biens aimés, nous avons quittés notre secteur de prés de Reims hier à 9 heures du soir en autobus pour venir descendre à 8 heures et demi du matin à Berneuil-sur-Aisne pays favori à Zelie.

Une attaque a du être faite hier soir où les nôtres ont fait capturer une 60 taine de boches. Nous les avons rencontré ce matin en venant.

Ce sont tous des jeunes gens sans barbe à bonne physionomie. Peut-être ce soir ferons nous une nouvelle attaque car à l'heure où je t’écris le canon tonne avec violence, étant à Berneuil nous ferons face à Tracy-le-Mont. Je ne pense pas que nous irons sur Vic-sur Aisne car il n’y a pas moyen de les faire déloger de nos carrières, nous nous attendons donc une fois encore à recevoir le baptême du feu.

Espérons que nous en sortirons encore indemne. Il y a bien 8 jours que je n'ai reçu de tes nouvelles. Malgré que je vous sais en bonne santé ça me semble long. Je suis content que tu aies pu dépouiller mes anciennes lettres. Jren ai reçu une hier de Maurice CORNET il va toujours bien.

Je suis toujours en bonne santé et vous envoie mes meilleurs embrassements À vous deux mes doux baisers. Ton pauvre Paul qui t'aime- .
PAUL

Recto de l'enveloppe: ..ILHEM Paul. 45° de ligne. 12° cie.
Bureau central militaire de Paris.

Mon cher papa je te souhaite une bonne fête et ton retour le plus tôt possible. Ton cher fils qui t'embrasse* .
Henri MILHEM

Remerciements à Rémi HEBERT et à Denis MILHEM

Date de création : 08/04/2010 @ 12:25
Dernière modification : 08/04/2010 @ 16:12
Catégorie : Lettres Paul MILHEM
Page lue 2200 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par mfml041138 le 09/04/2010 @ 03:07

Tout d'abord, de savoir que Rémi Hébert a connaissance de cette lettre me rassure, car il est spécialiste des combats du secteur décrit .

Je lis et comprend que la femme de Paul Milhem est émigrée en Lot-et-Garonne  puisque, étant né à Aubencheul, ils devaient habiter dans l'Aisne.

Aubencheul au Bois, ce nom m'est familié car j'ai enregistré quelqu'un de chez moi qui raconte ses souvenirs d'après guerre, il s'y rendait chez sa Gd mère. Elle habitait une baraque dont les vitres étaient de papier huilé et l'intérieur tapissé de journaux...L'usine de tissage où elle travaillait était démolie.

Une femme de làbas m'a invitée à y repérer ces endroits. Peut-être le nom de Milhem lui est connu. 


^ Haut ^